Recherche d'un titre, interprète ou auteur compositeur :

Au bois d'Vincennes

Aristide Bruant

1900

Interprètes: Stello et ses choeurs, Marc Ogeret,



Marc Ogeret




Les rupins i's s'en vont, l'été,
Aux bains d'mer, chacun d'leur côté,
Pour respirer en liberté
Et r'prendre haleine.
Moi j'peux pas m'payer les bains d' mer :
Pour mes six ronds, j'prends l'chemin d' fer
Et j'vas respirer un bol d'air
Au bois d'Vincennes !

On n'y voit guèr' de mac' au sac;
Y a quéqu's rentiers, autour du lac,
Qui promèn'nt leur mal d'estomac
Et leur bedaine
Mais quand arriv' la bell' saison,
Y a des ouveriers, à foison,
Qui vient s'les caler, su' l'gazon,
Au bois d'Vincennes.

Aussi l'soir, quand i's sont partis,
On trouv' des cous d'poulets rôtis,
Des restes d'desserts assortis
Et d'porcelaine
Des boît's à sardin's, des litrons
Vid' ou cassés, des bouts d'citrons,
Des p'tits jornals et des étrons
Au bois d'Vincennes.

Puis à travers les trognons d'chou
On voit des grands canonniers roux
Et des tout petits tourlourous
Qu'ont rien d'la veine
Car, avec des airs triomphants,
I' vont, avec les bonn's d'enfants,
Dans les p'tits coins, s'asseoir dedans,
Au bois d'Vincennes.

Une heure après, sous les massifs,
C'est les purotins des fortifs
Qui s'gliss', avec des airs craintifs,
Dans la garenne,
Les pauvres gueux sans feu, ni lieu,
Qui trouv'nt de quoi s'faire un bon pieu,
Sous l'oeil caressant du Bon Dieu,
Au bois d'Vincennes.
































Cette chanson existe sur les CD suivants :

Aristide Bruant : 110 monologues et chansons.
Par Stello et ses choeurs


Bruant, par Marc Ogeret vol 2.

..
.